ESPACE MÉTIERS
AGENT DE SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE

CODE ROME : K2503

Il s’agit d’assurer le contrôle des documents, des équipages, des personnels de l’aéroport, des passagers, des bagages et du fret lors de l’accès aux zones réservées. Le métier s’exerce aux postes d’inspection filtrage (PIF) et aux postes d’accès routiers d’inspection filtrage (PARIF) ou encore dans les zones de fret. L’agent de sûreté est susceptible d’être en charge de différentes missions:

  • Accueil : vérification documentaire et positionnement des effets personnels sur le tapis de la machine à rayons-X,
  • Visionnage aux rayons-X et détection des objets interdits ou illicites,
  • Fouille des bagages,
  • Contrôle des personnes au magnétomètre et palpation de sécurité.

OBJECTIFS DU MÉTIER

  • Détecter toute anomalie ou objet interdit à bord et appliquer les procédures fixées pour chaque cas.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Acquérir une culture aéroportuaire: connaissance du secteur, de la chaîne des métiers, des bonnes pratiques liées aux horaires décalés (repos, alimentation), rappels de géographie, apprendre à se repérer sur la plateforme…
  • Connaître et appliquer les codes de fonctionnement de l’entreprise: fondamentaux (ponctualité, assiduité…), relation avec les collègues et la hiérarchie…
  • Maîtriser les techniques professionnelles et les appliquer sur le terrain en respectant les contraintes horaires, les consignes et les procédures de sécurité.
  • Réussir les certifications indispensables pour pouvoir exercer le métier : certificat de qualification professionnelle (CQP) « Agent de sûreté aéroportuaire » + certification Typologie 10.
  • Accéder à un niveau d’anglais minimal, entre A2 et B1 (CECRL).
  • Savoir rédiger un CV, le présenter et l’argumenter lors d’un entretien de sélection ou d’embauche.

CONDITIONS D’ACCÈS À LA FORMATION

  • Être de nationalité européenne.
  • Pouvoir obtenir le numéro d’autorisation préalable délivré par le Conseil national des activités privées de sûreté et de sécurité (CNAPS).
  • Pouvoir obtenir le badge aéroportuaire.
  • Pouvoir obtenir le double agrément délivré par la Préfecture et les services du Procureur de la République.
  • Qualification : niveau V ou IV, c’est-à-dire fin de la seconde à la terminale.
  • Anglais : niveau A2.

 

NOS LABELS

PARTENAIRES

Les actions réalisées par Jeremy dans le cadre du programme régional sont financées par la Région Île-de-France et par le Fond social européen dont la contribution représente 45 % de la prestation globale.